Pose et entretien

Pour mener à bien vos projets, il faut de bonnes idées… et de bons outils !

CAREO a donc tout prévu, en constituant pour vous une sélection idéale d’aides à la mise en œuvre.

Des marques qui ont fait leurs preuves. Des produits testés et approuvés. Comme de nombreux professionnels, vous pouvez les choisir sans hésitation.

Préparer, coller, aménager devient alors vraiment plus simple !

Un doute, une hésitation ?
Nos experts sont à vos côtés pour vous aider à faire le meilleur choix.

N’hésitez pas à les consulter et à vous renseigner sur tous les détails techniques.

Les étapes clefs de la pose de carrelage

La manière de poser le carrelage est un sujet souvent débattu selon les goûts de chacun, les générations, et les habitudes.

Des produits testés et approuvés par les pros

L’espace Careo vous propose une sélection de produits déjà testés et approuvés par les professionnels du secteur. Comme eux, vous pouvez les choisir sans hésitation avec l’aide de nos experts présents dans nos magasins. Préparer, coller, aménager devient alors vraiment plus simple ! Il convient surtout de ne pas précipiter vos choix et de bien tenir compte de l’environnement de votre maison et de la nature du support.

Cohérence des matériaux, pertinence des teintes

L’alliance des matériaux avec les peintures environnantes, la prise en compte de la lumière naturelle et aussi la complémentarité des couleurs seront parmi les éléments de choix essentiels. Saviez vous que chaque couleur est remplie de sens ? Quelle teinte de carrelage pour une entrée, une cuisine, un salon ? Que carrelage mural avec un parquet massif au sol ? Quelle taille de carrelage pour une grande pièce et quelle forme privilégier pour un pièce plus petite ? Autant de questions et de combinaisons possible qu’il convient mieux de se poser avant d’engager les travaux !

Rendre le support du carrelage propre et plan

En situation de rénovation d’un sol ou de murs anciens, il est nécessaire de bien préparer le support. Selon l’état, les méthodes peuvent varier entre un ragréage complet ou un simple colmatage des trous et fissures au mortier.

Si votre support n’est pas trop inégal, il est envisageable d’aplanir le support en appliquant un mortier à l’aide d’une truelle. Pour vérifier le résultat, une règle de chantier permettra de mettre en évidence les différences de niveaux.

Le ragréage, étape essentielle avant la pose du carrelage ou du parquet

Réagréage ou ragréage selon le langage commun ou professionnel, cette étape consiste à appliquer une couche de quelques millimètres capable d’aplanir parfaitement le support. En effet, un enduit de ragréage relativement liquide se répandra uniformément par la magie de la pesanteur, quelque peu aidé par l’artisan qui doit s’assurer de la meilleure application.

Le séchage de l’enduit de ragréage ne doit pas être négligé pour que les étapes suivantes puissent se dérouler dans de bonnes conditions.

Créer l’étanchéité du support

D’autant plus important pour une salle de bain, le sol doit être imperméable avant la pose du carrelage afin d’éviter les infiltrations et par la suite la dégradation du carrelage posé.

Après ragréage, passer une couche d’étanchéité ne présente pas de difficulté. Nos experts Careo pourront vous guider dans le choix du produit qui peut se passer au rouleau ou au pinceau.

Isolation phonique et thermique

Saviez-vous que les déperditions thermiques et acoustiques se font en majorité par les sols et les murs ?
La pose d’un carrelage ou d’un parquet est l’occasion d’améliorer le confort de votre habitat. Pour une meilleure isolation thermique et acoustique, n’hésitez pas à prévoir une couche d’isolant. Il en existe pour chaque type de matériaux, la pose n’est pas très compliquée et le gain évident !

La sous couche d’accroche

Appliquée simplement au rouleau, la couche d’accroche permet d’améliorer l’efficacité de la colle pour la pose du carrelage comme du parquet stratifié. Elle est vivement recommandée dans le cas d’une rénovation de sol plan sans ragréage.
La sous-couche d’accroche convient à une pose de carrelage ou de parquet sur un sol béton ou déjà carrelé et ne présentant pas d’importants défauts.

Pose collée ou pose scellée

La pose collée est la pratique la plus courante car elle suffit à la plupart des cas et ne requiert pas de grandes connaissances techniques. Dans certains cas spécifiques tels des sols très irréguliers, en extérieur, ou encore dans le cas de carrelages en pierre de grande taille aux formes hétérogènes, il sera préférable de pratiquer le scellement au mortier de ciment. La pose scellée requiert davantage de compétences en maçonnerie. Elle donne un résultat beaucoup plus robuste pour les sols difficiles.

La pose droite

La pose la plus courante et la plus simple à réaliser est la pose droite. Les carreaux de même taille sont alignés de manière uniforme et régulière.

Il est aussi possible de varier les dimensions des carreaux tout en conservant une pose droite. L’effet est assez original et convient particulièrement aux carrelages en ardoise, en pierre naturelle ou en grès, en intérieur comme en extérieur.

La pose du carrelage en damier

Comme son nom l’indique, la pose en damier alterne des carreaux de différentes couleurs de manière régulière, sur une pose droite ou en oblique.
Souvent noir et blanc, on peut aussi varier les teintes pour apporter de la gaieté à votre intérieur.
La pose en damier se retrouve très souvent en pose mural et en particulier dans les cuisines.

La pose du carrelage en décalé

La pose en décalé consiste à aligner les carreaux avec un décalage sur chaque rangée, généralement de la moitié de la longueur du carreau. L’effet esthétique est intéressant et casse la monotonie des lignes perpendiculaires de la pose classique droite. Cette pose convient bien au carrelage de grande taille sur une surface importante.

La pose du carrelage en diagonal

La pose en diagonal ou en oblique consiste à poser les carreaux de manière non alignée aux murs afin d’obtenir un effet visuel. On aime ou on n’aime pas ! La mode de la pose en diagonal est un peu passée au profit de la pose en décalé ou encore la pose personnelle ou aléatoire des carreaux de différentes tailles.
En effet, la pose en diagonal n’atténue pas l’aspect très géométrique du carrelage.

La pose personnalisée ou aléatoire

La pose personnelle propose une disposition aléatoire du carrelage et bien souvent avec des carreaux de tailles différentes.

De fait, les joints sont également de taille variable et volontairement plus visibles.

Ce type de pose est surtout utilisé en extérieur pour le carrelage de terrasse.

La pose de carrelage en chevrons ou en V

Le chevron représente une forme en V pour donner un effet visuel intéressant. On voit plus fréquemment ce type de pose dans des parquets anciens.

Les chevrons donnent un effet visuel en relief plein de cachet et d’élégance.

La pose avec frise ou carrelage à motifs

Encore plus d’originalité avec la pose en frise ! Le principe est d’intégrer au carrelage des carreaux à motifs qui peuvent s’enchaîner avec d’autres pour donner un effet de fresque.

Bien connu sur les dalles de ciments anciennes, cette méthode de pose est également utilisée avec des motifs plus modernes en mural de salle de bain par exemple.

La pose de carrelage avec cabochons

Les cabochons sont des petites pierres lisses qui viennent s’ajouter aux dalles des carrelages.

Ces pierres apportent du relief tout en cassant la géométrie rectiligne du carrelage classique.

Les cabochons amènent aussi des touches de couleurs bienvenue sur des carrelages naturels en pierre ou céramique.

Vos carreaux posés, reste à appliquer les joints pour obtenir un résultat propre et bien fini. La largeur des joints varie de 1 à 10mm selon l’esthétique que vous souhaitez obtenir. La tendance actuelle est aux joints plutôt fins qui donnent un résultat visuel satisfaisant et craint moins l’usure dans le temps. Dans le cas de carreaux en pierre irréguliers et en particulier pour les carrelages terrasses, il sera préférable d’appliquer des joints de mortier. Pour un carrelage plus lisse et régulier, les joints secs conviendront parfaitement, et en particulier pour une pose en intérieur.

Conclusion

La réussite d’un projet de carrelage ou de parquet tient à la fois du choix des matériaux (carrelage, parquet, colle et outils) et du soin apporté à la pose. Le rendu et l’originalité du rendu final requiert un certain talent du poseur et sa capacité à associer différentes matières, couleurs et aspects.
Nos experts carrelage sont là pour vous guider dans vos projets, que vous souhaitiez être mis en relation avec des artisans qualifiés ou bien réaliser vous-même la pose.

Comment bien entretenir et protéger un carrelage

La pose du carrelage ou sa rénovation représente un chantier important, fait pour durer de nombreuses années. Pour conserver le plus longtemps possible l’aspect initial, il est important de suivre quelques recommandations sur les usages et les produits à utiliser pour l’entretien.

Le nettoyage juste après la pose du carrelage

Le nettoyage doit se faire immédiatement après la pose du carrelage afin de supprimer les excédents de joints. Remettre à plus tard rendra le nettoyage plus difficile et les résidus de joints faciliteront l’accumulation de tâches.
Il est important de se référer aux indications fournies par les fabricants du mortier utilisé pour les joints afin de choisir le bon détergent.

Selon la nature du carrelage de sol, un produit imperméabilisant peut permettre de protéger le sol des tâches. La pierre naturelle par exemple pourra être traitée car elle a naturellement un fort pouvoir d’absorption.

Quelques conseils pour le nettoyage courant du carrelage

●    Commencez toujours par un nettoyage simple avec un aspirateur, afin de supprimer poussière et résidus de mortier qui pourrait compliquer le nettoyage ultérieur en se diluant dans les produits d’entretien.
●    Tenez compte de la nature de votre carrelage pour le choix du détergent. Par exemple, les carreaux en grès cérame ont une faible absorption d’eau et peuvent donc être simplement nettoyés à l’eau chaude.
●    Dans tous les cas, utilisez exclusivement un détergent sans acide fluorhydrique, notamment pour les céramiques qui seraient dégradées. Évitez également les produits acides, alcalins et gras, les cires et savons huileux.
●    En cas de dégradations fortes nécessitant un polissage du carrelage, nous vous conseillons de vous adresser à un de nos magasins Careo pour employer le bon produit. Afin d’éviter que le carrelage poli absorbe la saleté, un imperméabilisant devra être passé rapidement.

Le bon pH des produits d’entretien du carrelage

Même si cela s’applique surtout aux professionnels et dans le cas d’utilisation de machines nettoyeuse à brosse, la valeur de pH (généralement indiquée sur les étiquettes des produits) est une indication intéressante.

Choisir un pH plutôt bas (entre 7 et 10) pour un nettoyage classique dans un salon ou une entrée.
Pour des surfaces plus exposées, un pH plus élevé et basique sera plus efficace. C’est le cas de pH supérieur à 10. Dans ces cas là, il convient idéalement de tenir compte de la dureté de l’eau pour choisir le pH le mieux adapté.

 

Conclusion : La durabilité du carrelage en question !

On a beau dire que le carrelage, comme le carrelage mosaïque par exemple, est la solution durable par excellence, cela n’est vrai qu’à condition de respecter ces quelques consignes :
●    Tenir compte de l’environnement de la pièce pour le choix des carreaux.
●    Bien préparer les supports au sol ou au mur pour éviter les surprises ultérieures de fissures ou décollages.
●    Soigner la pose en tenant compte de la nature du support et de la nature des carreaux utilisées.
●    Respecter les consignes de votre vendeur pour le nettoyage, la protection et l’entretien du carrelage.